Odette?

Bon alors que se passe-t-il mmmh?

J’ai cru comprendre à mots à peines couverts que certaines s’impatienteraient et exigeraient Odette?

Nan nan nan mais c’est quoi ça? La reine de la patience aka La poule vous dit que c’est pas bien du tout du tout du tout! han je veux le tome 2 d’Hunger games JE LE VEUX TOUT DE SUITE TOUT DE SUITE TOUT DE SUITE!!!!!!!!

Odette la new est finie, portée et validée oh yeah! Vous la verrez bientôt! Patience j’ai dit!

MAIS, comme La poule est urbaine, elle vous a mitonné un petit goûter spécial by Odette, avec même la recette écrite de sa main, attention, culte!

 millas6 millas5

So so, je me doute qu’il y en a qui vont hurler que berk berk berk, je peux comprendre, les goûts et les couleurs tout ça tout ça! Je vous dirai juste que j’en ai fait goûter à l’homme il y a quelques années, et il avait détesté. Et ce coup-ci il a adoré, comme quoi hein!

Passons.

Il y a quelques jours, lors d’un déjeuner avec Fairy Audrey, au décours de la conversation, elle me dit que la veille, elle a mangé du millas. DU MILLAS! Vous vous rappelez dans Ratatouille à la fin quand le critique goûte la ratatouille en question et se retrouve projeté dans son passé tout larmoyant tellement ça lui rappelle des souvenirs? Eh ben là c’était pareil!

La poule, petit menton tremblottant, larme à l’oeil (sens de la mesure) à la pensée du millas à la fleur d’oranger que lui faisait manger Manou quand elle était enfant (hier donc)

Action réaction: allo Manou comment on fait le millas????

Manou: appelle Odette, c’est elle qui a la recette.

Odette: il te faut de la farine de maïs blanc et après, tu rajoutes de l’eau et tu remues longtemps, oh là là ma mère le faisait dans un immense chaudron en fonte sur le feu dans la cheminée, et elle faisait comme ça.

Ok, double problème: la recette donnée par Odette au téléphone n’est pas ultra précise d’une part, sortir dignement du magasin bio où j’ai demandé de la farine de maïs blanc à la vendeuse qui m’a ri à la face en me disant que le maïs c’est jaune d’autre part.

Parce que jusqu’à nouvel ordre, la farine de maïs jaune, ça donne de la polenta! Rien à voir!

Ok, pas de problème, que des solutions, Manou à la rescousse, elle m’a trouvé de la farine de maïs blanc (magasins Gam vert pour les ariégeoises) et a exigé de la précision à Odette non mais!

Millas ariégeois d’Odette:

 millas1 millas3 millas4 millas2

Je vous remets rapidos la recette d’Odette parce que je pense que ma photo n’est pas ultra lisible:

  • (la veille) verser en pluie 200g de farine de maïs blanc tamisée dans 1L d’eau bouillante (avec une pincée de sel). Remuer au fouet immédiatement et très vite pour ne pas avoir de grumeaux.
  • Baisser le feu et remuer NON STOP (Odette est une coriace) pendant 20 minutes. Une ola pour Fairy Audrey qui m’a suggéré le batteur électrique quand je lui ai parlé de mon biceps tétanisé, évidemment, pourquoi n’y ai-je pas pensé??? Next time!
  • Parfumer selon votre goût, au poulailler c’était fleur d’oranger à gogo (c’est à dire le demi-flacon) et un zeste de citron.
  • Verser dans un plat sur du papier cuisson, ce sera plus facile à démouler, l’épaisseur une fois versé doit être d’environ 2-3 cm.
  • Laisser reposer toute la nuit.

Au moment du goûter, découper des rectangles de millas, les faire caraméliser dans du beurre (demi-sel au poulailler) et du sucre roux.

Pleurer de bonheur héhéhé!

Ce contenu a été publié dans les bons goûters du dimanche, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>