Les bases La poule, les bases!!!!!!

Il y a des fois, on se prend la tête, on se demande bien pourquoi!

Que faire pour le goûter? Des macarons? Ratés à coup sûr! Des cupcakes? Oui, bonne idée, trop la flemme! Des cookies? Pfffff… Des petites crèmes? Pas envie!

Heureusement, il y a Edouard, pas le vampire, Edouard Dutour, le grand chef de la trendytude manifestement, qui nous dit cette semaine page 36 dans ELLE que le summum du top du must de la mort qui tue, c’est le pain perdu!

Ca c’est une idée sympathique Edouard, merci!

Brioche perdue et petites framboises (qu’avec -2°C dehors c’est une honte d’acheter des framboises, c’est bon la honte!)

P1070363

La seule expérience de La poule avec le pain perdu s’étant passée il y a des années, et s’étant soldée par de pauvres choses carbonisées impossibles, un petit tour par-ci par-là, un petit medley des infos glanées, et voilà le travail!

  • Battre 2 oeufs. Ajouter du lait entier, les graines d’une gousse de vanille, et du sucre en poudre, le tout un peu au pif pour que ça remplisse un petit saladier.

  • Faire fondre du beurre 1/2 sel dans une poêle.

  • Tremper des tranches de brioche des deux côtés dans la préparation, et les mettre à cuire dans le beurre fondu.

  • Retourner les tranches de brioche, saupoudrer de sucre, retourner à nouveau jusqu’à ce que cela soit caramélisé de chaque côté.

  • Servir avec les framboises de la honte.

  • Ignorer l’homme, exceptionnellement présent, ignorant tout des goûters de Fairy Audrey and La poule, et se préparant un goûter à base de cookies Casino, l’inconscient!

Ce contenu a été publié dans les bons goûters du dimanche, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>