Huile de palme

L’autre jour au petit dèj’, tout en remuant son bol de porridge de son d’avoine bio, La poule ralait une fois de plus en voyant les céréales dont l’homme et les loulous se gavent chaque matin. Vous savez ces boîtes de céréales fourrées de je ne sais quoi que dans les crash-tests des magazines sérieux, ces céréales arrivent en premier dans le classement des plus sucrées-plus-grasses-moins nutritives.

Mais ils adooooooooooooooorent ces céréales. Histoire d’enfoncer le clou, La poule a entrepris de leur en lire la composition, et elle leur a fait un peu peur, surtout avec l’huile de palme, pas bonne, mauvais acides gras tout ça tout ça.

Vous savez quoi? Depuis, le matin, les filles mangent des tartines de pain. Et au supermarché, elles commentent à voix haute devant les gens qui achètent les fameux paquets de céréales ou biscuits équivalents que « beeeeeeeeeeeeeuh c’est plein d’huile de palme »!!!! Hin hin hin!

Et maintenant, quand je leur sors un goûter maison, il fond comme neige au soleil, re-hin hin hin!

Gâteau marbré d’Odette!

P1140853

Forte du succès du cake d’Odette la semaine dernière, j’en ai profité pour leur faire dans la foulée l’autre gâteau culte d’Odette, le gâteau marbré donc. La recette a le même âge que celle du cake aux fruits confits, et la même cuisson étrange…

  •  Préchauffer le four à 90°C
  • Battre pendant 10 minutes 125g de beurre ramolli et 250g de sucre en poudre
  • Ajouter un à un tout en continuant à battre 3 jaunes d’oeufs
  • Ajouter ensuite 1/2 verre de lait, 1 sachet de sucre vanillé et 250g de farine
  • Incorporer enfin délicatement 3 blancs d’oeufs montés en neige ferme
  • PAS DE LEVURE DANS CE MARBRE, CE N’EST PAS UN OUBLI, ODETTE N’OUBLIE JAMAIS RIEN!!!!
  • Diviser la pâte en 3 et dans un des tiers, incorporer 2 cs de cacao amer en poudre Van Houten
  • Dans un moule à cake beurré-fariné ou chemisé de papier sulfurisé, mettre d’abord 1/3 de pâte nature, puis le 1/3 de pâte au choc’, puis le dernier 1/3 de pâte nature
  • Enfourner pour 1h30

Bon, j’ai adapté la cuisson, parce que clairement, ça ne cuisait pas. 1h30 à 100°C (mon four fait 80°C ou 100°C mais pas 90°C allez comprendre!) et ce n’était pas cuit! J’ai rajouté 30 minutes à 120°C, toujours pas, et encore 30 minutes à 150°C et ouf, la lame du couteau est enfin ressortie sèche! Je soupçonne Odette d’avoir un four supersonique…

Chez Odette, la partie au choc reste bien au milieu, je suis sûre qu’elle pèse ses tiers de pâte, ce que je n’ai pas fait, je crois avoir fait une partie au choc’ trop importante.

Bref, en attendant, mon marbré était fort bon, même si moins que celui d’Odette.

Ma petite madeleine à moi, c’est de grignoter toute la partie à la vanille pour terminer par celle au choc’, comme quand j’étais petite!

Et donc, avec mon histoire d’huile de palme, inutile de vous dire que le crash-test de ce marbré a été jubilatoire, tout le monde en a mangé, tout le monde en a repris, lui non plus n’a pas eu le temps de devenir meilleur le lendemain, car il était déjà fini!!!!!!!

Ce contenu a été publié dans les bons goûters du dimanche, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>