Exploiter le filon à fond!

A avoir appris le Milk par coeur, j’étais bien obligée de tester la petite recette de la fin, fort prometteuse au demeurant!

Des barres espéciales pour le goûter, biscuit, caramel et choc’, moi je dis, il faut tenter, pas le choix!

P1120468

Aaaaaaaalors, la recette se fait en 3 étapes, forcément, puisqu’il y a 3 couches. J’ai divisé les proportions par deux, et adapté le biscuit (flemme)

Le biscuit:

  • Préchauffer le four à 180°C

  • Battre 75g de beurre 1/2 sel mou avec 25g de sucre roux. Ajouter 1 cs de purée d’amandes (magasins bio).

  • Quand le mélange est bien homogène, incorporer 100g de farine semi-complète et 2 cs de nougatine en éclats.

  • Répartir au fond d’un moule (chemisé de papier sulfurisé) en tassant bien. Pour info, la quantité de pâte ici allait parfaitement au fond d’un moule à cake moyen.

  • Enfourner 20-25 minutes. Quand le biscuit blondit, le sortir et laisser refroidir.

Le caramel:

  • Porter à ébullition 100g de sucre roux et 75g de miel en remuant bien.

  • Quand ça bout, laisser cuire 3 minutes.

  • Hors du feu, ajouter 30g de crème fleurette (ils suggèrent aussi du mascarpone, tiens, jamais tenté le mascarpone dans du caramel, n’ayant peur de rien, j’ai choisi cette option là…)

  • Remettre alors sur feu doux, quand ça bout à nouveau, couper le feu, verser sur le biscuit, laisser refroidir.

Le choc’:

  • Faire fondre au bain-marie (ou micro-ondes pas trop fort) 100g de chocolat au lait avec 10g de beurre (j’ai zappé le beurre), repartir sur le caramel, lisser la surface, laisser refroidir.

Quand tout est bien refroidi et solidifié, couper en barres ou en carrés, et en avant pour le crash-test mes amis!

L’homme: a horreur du caramel, je le rappelle, et s’est remis au footing-natation and co, c’est un homme sain. Il a détesté, mille fois trop sucré. Au suivant!

Matilda: n’aime pas le caramel non plus. A mangé sa lamelle 100% pur sucre et est restée très discrète. Elle est bien élevée héhé!

Ma Louise et Ambroise, même combat: adoooooooooooooooorent le caramel! Ont mangé leur lamelle avec bonheur (Ambroise: « mmmmh mamôn tes repas ils sont meilleurs qu’à la cantine! »), et en auraient bien pris une autre, mais on les en a empêchés par peur du coma hyperglycémique qui les aurait guettés dans ce cas!

La poule: mauvaise foi? Pas mauvaise foi? mmmh, j’hésite! Allez, pas mauvaise foi! C’est franchement très très très trop sucré. Pourtant, il y a très peu de sucre dans le biscuit, donc on pourrait penser que le lâchage caramel et choc’ du dessus contrebalance ça, mais le miel dans le caramel, à mon avis, c’est le truc en trop. Le goût du miel est hyper présent, ou alors, mettre le miel dans le caramel, mais du chocolat noir au dessus. Mais là, miel ET chocolat au lait, c’est too much.

Le concept reste néanmoins bien sympathoche, mais à retenter avec un caramel sans miel, au beurre salé why not!

Allez, demain on va dîner light au poulailler, c’est, pour changer, tomates, poivrons, et aubergines, oh yeah!

Ce contenu a été publié dans les bons goûters du dimanche, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>